Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

4 conseils pour choisir vos fenêtres

Vous comptez bientôt changer vos fenêtres mais vous ne savez pas comment les choisir ? Quel matériau, quel vitrage, quel type d’ouverture privilégier ? Certains critères entrent en jeu pour le choix : entretien, isolation, aération, sécurité… Avant de passer à l’action, voici nos conseils pratiques.

Par Ysabelle Silly

iStock

Crédit photo iStock

1. Quel matériau privilégier pour vos fenêtres ?

Bois, PVC, aluminium, mixte... les différents matériaux qui composent les fenêtres ont chacun leurs avantages. Privilégiez un matériau qui assure une bonne isolation.

Fenêtres en bois
Si votre habitation est exposée au froid, choisissez du bois. Bien isolantes, les fenêtres en bois demandent toutefois un entretien régulier.

Astuce
Pour qu'il reste sain et beau malgré le soleil et les intempéries, vous devez protéger le bois de vos fenêtres.

1. Protégez les surfaces qui ne peuvent être retirées comme les vitres à l'aide d'un ruban de masquage.
2. Mélangez bien la lasure naturelle ou teintée.
3. Commencez l'application par les contours avec une brosse à rechampir. Appliquez ensuite la lasure sur les surfaces plus larges dans le sens des veines du bois avec un pinceau plat.
4. Laissez sécher avant de procéder à un léger ponçage à l'aide d'une toile émeri.
5. Dépoussiérez et passez une deuxième couche.

Sinon, la combinaison bois-alu (bois à l'intérieur, aluminium à l'extérieur) constitue une bonne alternative.

Fenêtres en bois, crédit photo iStock

Fenêtres en aluminium

Si votre logement est exposé à la pluie et/ou au sel (bord de mer, par exemple), optez pour du PVC, résistant aux chocs et facile d'entretien, ou de l'aluminium, voire de l'alu-bois.

À savoir : l'aluminium est très performant en termes d’isolation contrairement à sa réputation.

L'entretien des fenêtres en aluminium
Lavez vos fenêtres en aluminium en utilisant un mélange d'eau et de détergent doux (avec un pH compris entre 5 et 8). Ensuite, rincez à l'eau claire puis essuyez avec un chiffon doux.

Crédit photo iStock
2. Choisissez le bon vitrage

Choisissez le vitrage de vos fenêtres en fonction de l'orientation de votre logement. Une pièce orientée plein Sud préfèrera des fenêtres dotées de double vitrage de contrôle solaire, technologie qui bloque jusqu'à 80 % des rayons du soleil. À l'opposé, une fenêtre orientée au Nord demandera un triple vitrage afin de contrer le froid. À retenir : à qualité égale, le surcoût du triple vitrage par rapport à un double vitrage ne doit pas dépasser 20 %.

Autre critère à prendre en compte : le bruit. Si votre fenêtre donne sur une rue passante, privilégiez un double vitrage acoustique, doté de deux verres d'épaisseurs différentes dont l'un est feuilleté.

3. À chaque pièce son type d'ouverture

Orientation, humidité, froid, chaleur... Choisissez une fenêtre adaptée à la pièce dans laquelle vous souhaitez la poser. Dans les grandes pièces (salon, chambre, cuisine), choisissez une fenêtre à la française, composée d'un ou deux battants, maintenus par des charnières. Ce type de fenêtre a besoin de place lors de l'ouverture et de la fermeture, veillez donc à ce que rien ne gêne son bon fonctionnement (un robinet dans la cuisine, par exemple). Ce type de fenêtre vous sera très utile pour aérer efficacement la pièce et vous pouvez également n’ouvrir que l’une des deux portes fenêtre.

Dans le salon
Autre possibilité, vous pouvez opter pour une baie vitrée qui laisse passer un maximum de lumière. Elle peut être coulissante, coulissante à galandage (les vantaux glissent alors dans les murs) ou ouvrantes pour créer une ouverture sur un jardin, une terrasse ou un balcon. Les baies vitrées agrandissent les pièces, allongent les perspectives et offrent de belles vues. Un bel atout pour mettre votre bien en valeur !

Baie vitrée pour le salon, crédit photo iStock

Dans la cuisine
Vous apprécierez les modèles permettant une bonne ventilation grâce à une fenêtre oscillo-battante, qui bascule vers l'intérieur et s'ouvre par le haut. Sinon, optez pour une fenêtre coulissante (les deux panneaux vitrés coulissent l'un derrière l'autre) ou à galandage (même principe sauf que le montant de la fenêtre coulisse jusque dans le mur) mais qui restreint de moitié la grandeur d’ouverture de la fenêtre.

Fenêtre oscillo-battante de cuisine, crédit photo iStock

Dans la salle de bains
Privilégiez une fenêtre munie d'un vitrage dépoli ou d'un store intégré afin de préserver l'intimité. Nul besoin de grille d'aération intégrée à la fenêtre si la pièce est équipée d'une ventilation mécanique car cela pourrait perturber le flux d'air.

Baie à vitrage dépoli, crédit photo iStock

Pour la chambre
L’idéal est de choisir une fenêtre permettant une ouverture à la française et oscillo-battante. Vous pourrez ainsi dormir la fenêtre ouverte en toute sécurité.
 

Fenetre_de_chambre_iStock-730x487-resize350x233.jpg

Fenetre_oscillo-battante_iStock-730x487-resize350x233.jpg

Fenêtre à la française, crédit photo iStock

Fenêtre osillo-battante, crédit photo iStock

Dans la cave ou dans les pièces semi-enterrées, les vasistas peuvent apporter éclairage et aération. Au grenier ou dans une pièce où la surface de pose est inclinée, le velux est la solution idéale pour créer une ouverture et faire entrer la lumière.

Fenêtre pour toit incliné, crédit photo iStock
4. Quel prix pour mes fenêtres ?

Pour une fenêtre en double vitrage de dimension standard, mesurant 115 cm de hauteur x 120 cm de largeur, prévoyez, hors prix de la pose, de 180 à 400 euros pour du PVC, de 200 à 500 euros pour du bois, de 300 à 700 euros pour de l'aluminium (prix TTC).

À savoir : pour une fenêtre en PVC double vitrage, vous pouvez faire baisser votre facture grâce à l'éligibilité de ce type de fenêtres au crédit d'impôt de 30 %.

Pour une fenêtre à la française
Comptez de 50 à 300 euros pour du PVC, de 50 à 200 euros pour du bois, de 400 à 1 200 euros pour de l'alu.

Pour un vasistas ou un velux
C
omptez de 50 à 500 euros pour du PVC, de 150 à 950 pour du bois, 200 à 700 euros pour de l'alu.

Pour une baie vitrée
Votre dépense sera très variable, en fonction de sa taille et du matériau choisi. Comptez entre 300 et 850 euros pour un modèle coulissant ou ouvrant de taille standard.

Il faut bien entendu ajouter à ces prix le coût de la pose par un artisan expérimenté, à partir de 100 euros pour une fenêtre de taille moyenne, à partir de 300 euros pour une fenêtre de toit.
1 500 euros pour du bois, de 1 000 à 1 800 euro pour de l'alu.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Icône Instagram2.png                                         Icône Twitter2.png                                          Icône Facebook2.png