Contactez-nous

Une question, besoin d'aide ? Appelez-nous au:

Un conseiller est à votre service pour répondre à toutes vos questions.

5 conseils de pro pour choisir votre peinture murale

Envie de donner un coup de jeune à votre salon sans vous lancer de grands travaux ? Voici nos conseils pour bien choisir votre peinture et quelques idées déco créatives.

Par Stéphanie Journé

Inspiration iStock

Conseil n°1 : choisir la couleur selon la luminosité du salon

Comment choisir la bonne couleur ? Faut-il jouer la sécurité et peindre ses murs en blanc ? Ou miser sur les couleurs tendances, au risque de s’en lasser ? Avant de vous poser la question des goûts et des couleurs, sachez que l’orientation du salon est déterminante pour choisir sa couleur.

Pour réchauffer un salon exposé plein nord, on misera sur les couleurs chaudes comme le vieux rose, très tendance, associé à un gris perle par exemple, que vous pourrez mettre en valeur en multipliant les sources d’éclairages, qui dynamiseront l’ambiance du salon. 

Pour adoucir l’ambiance d’un salon exposé plein sud, optez pour des teintes plus neutres et intemporelles (sable, ficelle, taupe, blanc cassé) ou osez les couleurs jaune miel, rose pêche. Préférez les peintures mates qui absorbent mieux la lumière plutôt que des peintures brillantes qui la réfléchissent. 


Visuel d'inspiration iStock

Peinture couleur chaude

Conseil n°2 : souligner un élément de décor pour attirer l’œil

Pour donner une impression de hauteur sous plafond, on peut le peindre dans une couleur plus claire et jouer les contrastes avec des murs en couleur. Pour faire ressortir une ouverture sur une belle pièce, on peut peindre son encadrement dans une couleur vive (par touches). Peindre un seul mur de couleur attirera naturellement le regard, c’est un moyen très simple de donner de la personnalité à la pièce. 

Inspiration iStock

Astuce : pour mettre en valeur un mur de couleur choisissez le mur que vous voyez en premier en rentrant dans la pièce (sauf s’il est à contre-jour) ou le mur principal contre lequel s’appuiera le canapé. Évitez de choisir les murs surchargés de meubles, de tableaux ou de miroirs, ainsi que les murs présentant des ouvertures, portes et fenêtres, qui détourneront l’attention. 

Conseil n°3 : définir l’ambiance que vous souhaitez diffuser

C’est vous le chef d’orchestre ! Quelle ambiance souhaitez-vous donner à votre pièce à vivre ? La couleur de la peinture influencera l’atmosphère du salon : cosy, épuré, coloré, chaleureux… Pour un salon cocooning, adoptez le style anglais. Le vert forêt, par exemple, s’adaptera à tous les décors. Les teintes sombres, qualifiées en anglais de « moody », des bleus-verts au vert de gris, sont plébiscitées par les décorateurs.

Salon style anglais, Castorama

Si le style scandinave vous inspire plus, optez pour des pastels qui apaisent les sens comme le rose poudré, le bleu glacier, le vert d’eau, tandis que le gris plomb et le rouge brique accentueront l’esprit industriel d’un salon design. Les couleurs acidulées, dynamiques et gaies, viendront rythmer la déco d’un salon vintage. 

Tout dépendra aussi de la teinte du sol et de vos meubles. Si votre déco est neutre, dans les gammes de blanc, adoptez une couleur forte comme le rouge, le bleu, la prune, très tendance. Cela apportera de la profondeur à la pièce tout en rehaussant une atmosphère monotone. 

Peinture murs et boiseries Miel, Castorama

Si, au contraire, votre mobilier est déjà coloré, choisissez plutôt une teinte neutre pour tempérer l’ambiance. Seul impératif, rechercher une couleur assortie, plus claire ou plus foncée.

N’hésitez pas à utiliser les nuanciers des fabricants et respectez le chiffre magique des décorateurs : jamais plus de trois couleurs dans une pièce ! 




 

Mobilier coloré et couleur assortie, iStock

Conseil n°4 : choisir une peinture adaptée aux murs du salon

Acrylique ou glycéro ? Satinée ou mate ? À chaque pièce correspond un type de peinture. Choisir une peinture pour son salon n'est pas si simple tant le choix est large. 

Les peintures à l’huile (glycéro ou laques)
La peinture à l’huile a de nombreux avantages. Elle s’applique en une seule couche (monocouche). Très appréciée des artisans, elle permet un rendu parfaitement lisse et des finitions parfaites. Très résistante aux chocs et au nettoyage, elle se lessive et ne jaunit pas avec le temps. Deux bémols : polluante, elle contient des solvants nocifs ; et son temps de séchage est assez long, entre 6 et 12 heures.
La peinture laquée donne un côté cossu à la pièce. Sous ses airs fragiles, elle est en réalité d’une grande résistance et s’entretient facilement. Vous pouvez l’utiliser pour peindre un escalier en bois, des chaises, un meuble, ou pour habiller les murs de la cuisine et de la salle de bain. Pour obtenir un rendu parfaitement lisse, la préparation de la surface doit être irréprochable. 

Les peintures à l’eau (acryliques et vinyles)
Appréciées pour leur facilité d’application, les peintures à l’eau sèchent vite et ne diffusent pas d’odeur. Leur tenue dans le temps est correcte, cependant, elles ne se lessivent pas car elle ne résiste pas à l’eau. 

Peinture mate, satinée ou brillante pour les finitions ? 
Les peintures mates absorbent la lumière et adoucissent l’atmosphère avec un rendu « poudré » idéal pour les ambiances cosy. Elles ont l’avantage de masquer les imperfections et les irrégularités, si le mur n’est pas totalement plan, par exemple. À cet égard, elle est idéale pour les plafonds. Ces peintures sont néanmoins plus fragiles que les autres. Le bon compromis ? Nous vous recommandons plutôt les peintures veloutées qui permettent d’obtenir à la fois une belle matité et une peinture lavable. 

Les peintures satinées offrent une sensation de matière – les traces de pinceaux sont perceptibles – adoucie par la luminosité de la peinture.

Elles sont très souvent privilégiées dans les pièces les plus passantes, comme le salon, les entrées et les couloirs. 

Les peintures brillantes, plus résistantes, sont plus adaptées à la cuisine, la salle de bain et les sanitaires car elles apportent une luminosité qui agrandit visuellement la pièce. 

 

Peinture veloutée, iStock

Conseil n°5 : customiser votre déco avec les peintures à effets

Découvrez 2 bonnes idées créatives toutes simples pour donner une touche déco à votre salon.  

Relooker un meuble avec un effet laqué : la touche design
Votre vieille bibliothèque en mélaminée blanc paraît un peu dépassée au salon ? La peinture laquée est idéale pour la transformer un meuble design. Matériel : acétone, chiffon, 1 pinceau à rechampir, 1 rouleau laqueur, 1 bac à peinture, gants en plastique. 

1/ Nettoyer au préalable le meuble avec un chiffon imbibé d’acétone : cela permettra à votre peinture de bien adhérer au support. 
2/ Versez un peu de peinture pour mélaminé effet laque dans votre bac. 
3/ Commencez par repeindre les angles à l’aide d’un pinceau à bout rond (dit « pinceau à rechampir »).
4/ Peignez ensuite les surfaces et les côtés de votre meuble, à l’aide d’un petit rouleau laqueur. Étirez bien la peinture. 
5/ Laissez sécher minimum 2 heures, votre meuble est comme neuf ! 

Chiffonnier vintage La Redoute

Chiffonnier vintage La Redoute

Poser des stickers muraux autocollants : la touche originale 
Toujours très en vogue, les stickers habillent aussi bien une chambre, une salle de bain, un salon ou un couloir. Décorations éphémères, disséminés par petite touche, ils se posent et se déposent à l’envi, d’une pièce à une autre, sans difficulté. De toutes les couleurs, sur tous les thèmes et de plusieurs matières (ardoise, phosphorescents…), vous en trouverez forcément à votre goût. Il existe aussi de jolis messages à disposer en frise et des illustrations chargées de poésie. 

Comment les poser proprement ?
Les stickers sont faciles à poser et à retirer. Matériel : éponge, chiffon, grande règle, équerre, crayon à papier, gomme, raclette ou vieille carte de crédit, ciseaux ou cutter.

1/ Préparer la surface du mur : il doit être propre, bien lisse et totalement sec.
2/ Définir l’emplacement à l’aide d’une règle, de l’équerre et du crayon. Pour les stickers en plusieurs parties, prévoir dans quel ordre vous les disposerez, surtout s’ils se chevauchent. Scotchez-les pour vérifier si l’emplacement convient et si le sticker est bien droit.
3/ Pour décoller le sticker du papier autocollant, le frotter fortement afin qu’il accroche bien au papier-transfert (le film transparent au-dessus du motif).
4/ Coller progressivement le sticker à l’emplacement prévu. À l’aide de la raclette, faite partir les éventuelles bulles d’air par un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur. Avec la carte de crédit, faites adhérer le sticker sur le mur.
5/ Pour finir, retirer le papier-transfert délicatement, sans soulever le sticker.  

 Castorama

Poser des stickers muraux