Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

Chauffage : une solution pour chaque usage

Vous emménagez dans un nouveau logement et cherchez la solution la plus efficace et écologique pour vous chauffer ? Vos radiateurs sont hors d’âge, vous voulez changer de système de chauffage ? Vous souhaitez remplacer votre cheminée par un poêle à bois ? Découvrez les avantages et les inconvénients des différentes solutions.

Par Stéphanie Journé

iStock

Chauffage en bois, Castorama

Quel type de radiateur pour mon salon ?

Dans un premier temps, vous devrez choisir le type d’énergie qui vous convient et ensuite composer avec les paramètres suivants : prix, modalités d’approvisionnement, conditions d’installation et puissance. Concernant la question de la puissance (la capacité à délivrer la chaleur) sachez que le calcul de la puissance tient compte de l’isolation thermique du bâtiment, et de la surface à chauffer. Il faut compter en moyenne 50 watts par m3.

Dans un second temps se pose la question du choix de votre appareil. Vous devez tenir compte d’autres paramètres, comme le design, la performance, les matériaux... qui vous permettront de trouver la solution la plus adaptée à votre besoin. Pensez à comparer des modèles identiques et dans les mêmes gammes de puissance, pour vous faire un avis réaliste.

Les radiateurs utilisent deux types d’énergie - électrique ou gaz - associées à deux types d’appareils dont le fonctionnement et le design diffèrent. En fait, le choix de l’une ou l’autre technologie dépendra principalement de votre usage et des conditions d’installation des appareil. Le coût de l’énergie est l’autre indicateur principal à prendre en compte dans le choix d’une solution de chauffage. S’agit-il de votre logement principal ou secondaire ? Si vous utilisez ponctuellement le chauffage, l’installation électrique est en général plus rentable que le chauffage central qui nécessite des travaux d’envergure.

Les innovations technologiques : plus de confort et d’autonomie

Deux innovations majeures ont apporté un plus grand confort d’utilisation au chauffage électrique : le rayonnement et l’inertie, de nouvelles technologies qui permettent de délivrer une chaleur douce et homogène dans la pièce. Ces nouveaux radiateurs électriques s’auto-régulent et consomment beaucoup moins d’énergie qu’avant grâce à la programmation électronique de la mise en marche, les détecteurs de présence ou d’ouverture de fenêtre et l’introduction de thermostats déportés.

Radiateur à inertie : le parfait confort thermique

Les anciens convecteurs aspiraient l’air froid par le bas, réchauffé par les résistances, l’air chaud sortait ensuite par le haut.

Une technique très énergétivore et peu efficace qui asséchait l’air et ne réchauffait pas la pièce de manière homogène. Les radiateurs à inertie conservent la chaleur qui émane de la résistance dans un liquide (huile) ou un solide (brique, pierre ou céramique), selon les modèles, avant de diffuser la chaleur très progressivement, ce qui limite les déperditions d’énergie.

Les avantages :
- Confort thermique : chaleur homogène et continue, absence de variation brutale de la température. ​
- Économique : un radiateur à inertie continue de diffuser de la chaleur, même éteint.
- Bien-être : le chauffage par inertie n'assèche pas l'air et ne déplace pas la poussière.
- Modulable : le radiateur est équipé d'un thermostat, d'une régulation ou d'une programmation, parfois même d'un détecteur de présence, permettant de réguler la température selon vos besoins en chauffage. - Facile d'installation et d'entretien : il ne nécessite aucun circuit de chauffage central et aucun suivi particulier. - Idéal pour les grandes pièces, le salon et les chambres

Les inconvénients :
- Le principe de l'inertie ne permet pas une montée très rapide en température et ne convient pas pour une salle de bains.
- Son prix à l'achat est un peu plus élevé que celui d'un panneau rayonnant. Le prix d'un radiateur à inertie fluide (entre 1 000 W et 1 500 W) varie de 200 € à 1 000 €, selon le type d’équipement et la puissance, avec une moyenne autour de 700 € (hors installation).
- Il est plus encombrant et plus lourd qu'un panneau radiant ou un convecteur.

Radiateur électrique à inertie fluide BLYSS Wave, Castorama

Radiateur rayonnant ou radiateur à chaleur douce

Le radiateur rayonnant est un chauffage électrique diffusant la chaleur en « rayon » dans la pièce. Il donne une sensation de chaleur naturelle et agréable. Il fonctionne grâce à une résistance électrique qui chauffe une grande plaque placée devant elle. Les rayons passent alors à travers la grille du radiateur. La chaleur se propage en ligne droite et procure ainsi une sensation proche des rayonnements du soleil.

Tandis qu’un convecteur électrique réchauffe l’air ambiant uniquement, un radiateur rayonnant chauffe l’air, mais également les objets, les surfaces et les personnes présentes dans la pièce. Ainsi, les convecteurs ont une portée limitée. Le radiateur rayonnant, au contraire, diffuse la chaleur plus loin et chauffe la pièce entière.

Le radiateur rayonnant possède cependant une limite : pour diffuser la chaleur, la température de la plaque du radiateur rayonnant doit être très élevée (plus de 200° C), ce qui génère une très forte concentration de chaleur à proximité du radiateur. Cependant, une nouvelle génération de chauffage est arrivée récemment sur le marché : les radiateurs à chaleur douce, capables de rayonner à basse température.

Radiateur rayonnant BLYSS Skilak - Castorama
L’intérêt des convecteurs électriques ?

Ces nouveaux radiateurs ne doivent pas nous faire oublier le principal point fort d’un simple convecteur électrique : une parfaite indépendance. Facile à installer, il ne nécessite ni arrivée d’eau chaude ni appareil de production de chaleur. À peine branché, il fonctionne immédiatement. C’est la principale raison de son succès.

Si vous cherchez à chauffer ponctuellement une pièce, remplacer un ancien convecteur, ou encore apporter un chauffage d’appoint dans une pièce chauffée au bois, un radiateur électrique reste donc la meilleure solution.

Pour le reste, les modèles électriques sont directement tributaires du prix de l’électricité tandis que le chauffage à l’eau est moins concerné par ces variations de prix, la chaleur transitant par une chaudière ou une pompe à chaleur générale. Les radiateurs électriques continuent de chauffer 1/3 des logements en France mais ils sont les plus chers à l’usage et constituent une énergie peu écologique dont le prix ne cesse d’augmenter.

Le radiateur à eau chaude : le meilleur investissement à long terme

Si vous cherchez à transformer l’ensemble du chauffage de votre habitation, il est préférable de vous tourner vers un chauffage centralisé, vous rentabiliserez votre investissement à long terme. Un système de chauffage central permet de profiter d’une énergie de chauffage moins coûteuse et moins polluante pour l’environnement. L'installation d'un radiateur à eau chaude réclame quelques travaux car il faut le raccorder à une chaudière centrale par l'intermédiaire d'un double circuit hydraulique : un circuit d'eau chaude qui alimente les radiateurs, un autre circuit d'eau refroidie qui retourne à la chaudière. Dans un logement neuf, par contre, il est très simple de prévoir l'intégration d'un circuit hydraulique dans le bâtiment.

À savoir : la performance d’un radiateur à eau chaude dépend principalement de la qualité du chauffage central. Les modèles en fonte stockent la chaleur et restent efficace plus longtemps qu’un radiateur en acier ou aluminium.

Les radiateurs à eau chaude présentent deux modes de production de la chaleur soit par convection - diffusion de la chaleur contenue dans l'eau circulant dans le radiateur à eau chaude - soit par rayonnement.

Les avantages :
- Confort : excellente inertie (en fonte), continue à chauffer quelque temps même éteint. Éviter l’aluminium (inertie faible).
- Convient aux maisons mal isolées.
- Robuste. Fiabilité sur le long terme.
- Design : les modèles en acier offrent de nombreuses possibilités de style, de dimension, de couleurs.
- Prix : de 300 à 900 € (fonte), de 30 à 1 500 € (acier), 100 à 150 € (aluminium).

Les inconvénients :
- Les radiateurs en aluminium et en acier sont moins chers mais limités : performance, inertie faible, risque de corrosion.
- Design des radiateurs en fonte volumineux et lourds.

La position du radiateur dans la pièce
Au-delà du modèle de radiateur, les conditions de son installation ont leur importance. Le positionner en lieu, en nombre et en puissance suffisante pour assurer le maximum de confort sans consommer plus qu’il ne faut.

Chauffage central Castorama

Quel type de design pour mon radiateur ?

Votre radiateur doit-il se fondre dans le décor ou le préférez-vous bien visible, comme un véritable objet de décoration ? Certains modèles ressemblent plus à un tableau ou une sculpture qu’à des appareils de chauffage ! Le design s’est beaucoup amélioré, et certains fabricants proposent des modèles à façades interchangeables et même personnalisables.

Le chauffage au bois : plus écolo’mique !

Vous envisagez de passer au chauffage au bois mais vous ne savez pas quelle solution adopter ? Vous souhaitez remplacer votre ancien poêle ? Votre cheminée consomme trop de bois ? Si vous devez revoir tout ou partie de votre installation, pourquoi ne pas envisager d’installer un chauffage central au bois pour toute la maison ?

À la veille de l’hiver, les bonnes raisons de se pencher sur la question ne manquent pas.

Tout d’abord, un poêle à bois moderne est très efficace pour chauffer une pièce et bien plus économique que l’électricité.

Il a des vertus écologiques insoupçonnées : vous vous chaufferez mieux en utilisant beaucoup moins de bois qu’une cheminée ou un vieux poêle.

Poêle à granulés Lindara 6.5kW QLIMA
Une énergie propre, encouragée par l’État

En quoi le chauffage au bois est-il plus écologique ? Le bois, lorsqu'il brûle, libère du C02, gaz polluant (effet de serre), mais un arbre capte naturellement du CO2 dans l'air. Au final, un arbre capte plus de C02 qu'il n'en a dégagé lors de sa combustion. C'est donc une énergie propre, et c'est pour cette raison que l’installation de ce système de chauffage (chaudières à bois ou à granulés, poêles à bois) est encouragée par l'État via le crédit d'impôt de 30 %.

Quel poêle à bois est fait pour vous ?

Le design intemporel des poêles actuels s’adapte au style de vie de chacun. Pourtant, il n’est pas si simple de choisir un poêle adapté à votre cadre de vie. On l’aimerait décoratif mais on doit pouvoir compter dessus pour se chauffer quand les frimas de l’hiver arrivent. Pour vous en donner un petit aperçu, nous avons sélectionné deux modèles différents.

Poele_Mesnil_Invicta_Castorama-730x730-resize350x350.jpg

Poele-geode_Godin_Castorama-730x730-resize350x350.jpg

Poêle à bois Mesnil 8kW INVICTA, Castorama

Poêle à bois Jeode 7kW GODIN, Castorama

Le chauffage central au bois, de plus en plus performant

Pour chauffer toute la maison, vous pouvez aussi envisager d’installer le chauffage central au bois, redevenu très tendance. Ces appareils sont conçus pour fournir de l’eau chaude à un réseau d’émetteur de chaleur (radiateurs, plancher chauffant…) soit seul, soit combiné à une chaudière classique.

Ce système de chauffage repose sur une technologie de combustion efficace qui assure une chaleur idéale tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre, sans compter que les appareils actuels se montrent de plus en plus performants.

Le combustible bois existe sous quatre formes : la bûche classique, les bûchettes reconstituées, les plaquettes, les granulés. Avec les appareils à granulés à alimentation automatique vous n'avez même pas à vous soucier de leur rechargement !

Pour résumer, voici les avantages et inconvénients du chauffage au bois, comparés aux autres énergies (électricité et fossiles).

Avantages :
- Le chauffage central au bois est deux à trois fois plus cher à l’achat (de 4 000 € à 10 000 €) que le chauffage au gaz ou électrique, mais le surcoût initial peut-être rentabilisé en moins de 10 ans.
- Les poêles à bois sont également plus chers que les poêles à pétrole ou au gaz. Ce surcoût est en partie compensé par le crédit d’impôt. Comptez environ 2 000 € pour un poêle à bois de bonne facture.
- Le bois est plus économique que les autres énergies. C’est le combustible le moins cher à l’usage (deux fois moins cher que l'électricité ou le fioul), surtout si vous habitez une région forestière.
- La simplicité d’utilisation des appareils grâce à l’automatisation.
- Le bois permet une faible consommation de combustible et il pollue peu.

Inconvénients :
- Le bois doit être stocké dans un endroit sec ; un espace de stockage lui est donc nécessaire.
- Il faut réapprovisionner régulièrement, selon votre appareil, toutes les 5 à 12 heures. La consommation moyenne est de 7 à 10 kg de bois à l’heure. Les appareils à granulés sont plus autonomes.
- La chaudière à bois est plus encombrante qu’une chaudière à combustible fossile (gaz, fioul).
- Attention : les modèles traditionnels à bûches sont très polluants et recueillent rarement le label Flamme Verte*, indispensable pour obtenir un crédit d’impôt.

Les nouveaux modèles sont conçus pour être moins polluants.

* Créé par les fabricants d’appareils de chauffage au bois et par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le label Flamme verte porte sur le niveau de performance et les émissions de polluants. Ses exigences sont renforcées depuis le 1er janvier 2015.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Icône Instagram2.png                                         Icône Twitter2.png                                          Icône Facebook2.png