Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

Quel éclairage pour quelle pièce

À chaque pièce son éclairage ! Du choix de l'ampoule au nombre de luminaires nécessaires par pièce, suivez nos conseils pour maîtriser à la perfection l'éclairage des quatre coins de la maison.

 

Par Céline Amico

iStock

Lampadaire XXL

Le salon

 

Pièce à vivre par excellence, le salon est à la fois un lieu de réception et de détente. L’éclairage doit y être assez puissant. La solution idéale ? Misez sur plusieurs sources de lumière modérées, à moduler à l'envi. Pour une pièce de 20 m², par exemple, prévoyez un éclairage général de 1 000 lumens environ (un plafonnier, par exemple). Celui-ci couvrira l’ensemble de l'espace.

Ajoutez 2 ou 3 éclairages ponctuels à utiliser selon les besoins : une lampe à poser installée près du canapé pour regarder la télévision, lire... Complétez votre installation par un éclairage d'ambiance : une guirlande, une veilleuse ou un accessoire déco lumineux.

La salle à manger

 

Dans la salle à manger, prévoyez un éclairage important (environ 300 lux*). Veillez notamment à bien éclairer la table, élément central de l'espace.

Équipez-la par exemple d'un plafonnier de 1 000 lumens environ (lustre, suspension...) placé juste au-dessus de son plateau.

Puissant, il fera aussi office d'éclairage général. Dispatchez des luminaires de plus faible intensité sur les meubles alentour.

 

*Si la puissance de l'ampoule s'exprime en lumens, on parle aussi d'unités en lux pour définir l'intensité lumineuse globale conseillée dans chaque pièce, tous luminaires confondus. Il correspond au nombre de lumens divisés par la surface de la pièce. Par exemple, pour une pièce de 20 m² équipée de trois ampoules de 800 lumens, la puissance globale est d'environ 106 lux (2 400/20 = 120). Facile ! 

La chambre

 

Pour cette pièce de repos, misez sur un éclairage doux, composé de plusieurs points lumineux (lampes à poser, appliques...) de puissance moyenne.

Prévoyez notamment des luminaires de part et d'autre du couchage, de 400 lumens chacun, pour lire confortablement.

Évitez les ampoules fluo-compactes pour les lampes de chevet, en raison du champ électromagnétique qu'elle diffuse, à moins de 30 cm.

La cuisine 

 

Zone de préparation et de prise des repas, la cuisine doit être bien éclairée (400 lux min).

Prévoyez notamment des éclairages ponctuels au-dessus des zones d'activité (îlot central, plan de travail).

Comme dans la salle à manger, une bonne restitution des couleurs y est indispensable pour la préparation des repas.

Procurez-vous des ampoules de teinte froide (5 000 K), avec un IRC (indice de rendu des couleurs) de 90, capable de restituer la couleur exacte des aliments.

La salle de bains

 

Petite et souvent mal exposée, la salle de bains nécessite un éclairage général assez puissant (200 lux), sans créer d'éblouissement gênant. Pour cela, veillez à bien répartir les différents points lumineux dans la pièce.

Installez un éclairage fonctionnel au-dessus du lavabo et/ou près des miroirs. Choisissez plutôt des ampoules à lumière blanche neutre (indice de 4 000 kelvin), proche de la lumière du jour pour vous préparer sans filtre trompeur. 

Dans l'entrée

 

Premier espace de réception de la maison, l'entrée doit bénéficier d'un éclairage fonctionnel suffisant tout en ménageant une atmosphère accueillante. Comptez 250 lux minimum dans la pièce.

Prévoyez des luminaires d'appoint autour des zones d'activités (près de la porte d'entrée, du téléphone…) et un ou deux luminaires d'ambiance de faible puissance pour créer une ambiance douce et reposante. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Icône Instagram2.png                                         Icône Twitter2.png                                          Icône Facebook2.png